L’accumulation, c’est la tendance du moment ! Fashionistas, blogueuses mode, top model, toutes l’ont adopté ! L’oserez-vous aussi ? 

 accumulation bijoux blogeuse bracelet jonc
 
Lisa Germaneau
 Source : Lisa Germaneau - Crédit photos : Lisa Germaneau
 
défilé mode accumulation stacking look bohème
 
Défilé Paco Rabanne
Source : Madame Figaro - Crédit photo : Daniele Oberrauch/Imaxtree
 
mode accumulation mannequin gigi hadid bijoux colliers ras de cou
 
Gigi Hadid 

Source : Gigi Hadid Instagram - Crédit photos : Gigi Hadid

Mais quelle est cette tendance dont tout le monde parle en ce moment ? 

Le stacking ou l’accumulation en français c’est le fait d’associer de façon harmonieuse nos bijoux autour de nos doigts, nos poignets, nos oreilles… 

Inspirée des cultures africaines et asiatiques, cette façon de porter nos bijoux se répand en Occident dans les années 1920. Puis re-popularisée grâce aux blogueuses et aux réseaux sociaux, cette tendance connait un essor fulgurant depuis plusieurs années. 

bijoux années 50 stacking accumulation colliers
 
Pola Negri
Source : Miss Pandora - Crédit photo : Miss Pandora
 
colliers bijoux ras de cou sautoir bohème
 
JuneSixtyFive 
Source : JuneSixtyFive - Crédit photos : JuneSixtyFive
 

Le stacking est un réel reflet de la bohème attitude, puisqu’associer plusieurs bijoux relève du plaisir, de la liberté et du lâcher prise. Nos bijoux peuvent vite devenir nos petits gris-gris, porte-bonheurs car l’on fini par ne plus vouloir les enlever… Et c’est comme ça qu’on fini par les accumuler ! 

Notre conseil, jouez avec les longueurs des colliers, des styles de vos bracelets ou sur la variété des pierres semi-précieuses de vos bagues. Créez des « mix & match » uniques qui vous ressemblent ! 

Un avantage, chaque accumulation est différente et vous pouvez vraiment vous amuser à adoptez différents styles chaque jour ! N’oubliez pas, il n’y a pas de règles seulement votre créativité !

Quelques uns de nos looks bohème-chic…

Accumulation bracelet bagues acier inoxydable

 

 

Crédit photos : Marina Calzola